Ayant goûté depuis quelques années aux courses de Corrèze, Dordogne et Haute-Vienne, et rencontré à l’occasion les Coureurs du Périgord, participé avec eux à quelques reconnaissances de courses, il était naturel que je sois attiré par le Trail long proposé dans le cadre de l’Ultra-Trail du Périgord et de la Rivière Dordogne (http://www.ultratrailduperigord.com).

Après avoir été bénévole sur la 1ère édition, bénévole ET coureur sur la seconde (tentative infructueuse, mais une bonne expérience, on ne fait pas 35 km de balisage et vérification de parcours la veille et l’avant-veille!!), je me suis engagé sur cette troisième édition comme coureur uniquement sur le Trail des Bastides (42 km, 1200 m D+), en solo (pour distinguer du Relai 16/26 et de la course Duo, nouveauté 2018).

Après 8 semaines d’entrainement à la suite du 30 km de l’Ecotrail de Paris en course de préparation, me voilà (re)parti pour la Dordogne.

N’ayant malheureusement pas réussi cette année à attirer avec moi un membre l’Orteil en Pointes, ni de membres de l’ASXF (l’association du bureau), j’avais choisi de camper dans le camping de la base de Loisir servant de PC à la course.

Arrivé l Jeudi en fin de matinée sur place, après avoir installé mon campement, je suis allé par habitude donner un coup de main à l’organisation, pour la préparation les dotations bénévoles, puis les dotations coureurs et autres activités non physiques (pas de balisage pour moi cette année 😉), à l’exception d’une petite sortie jogging de 20 minutes de détente musculaire.

Vendredi repos et récupération de dossard, retrouver les copains qui arrivent, dont certains partent sur l’UItra dont le départ est fixé à Minuit pour éviter aux coureurs d’avoir à trop souffrir de la chaleur, comme ce fut le cas lors des 2 précédentes éditions (plus de 33° l’année dernière, les organismes avaient souffert), préparation finale du matériel, avant d’aller assister au départ du 110 km avant une nuit courte mais agréable.

Départ du 42 km le Samedi à 8h du matin, sous une pluie finie et persistante et 9°C au thermomètre.

L’inversion du sens de la course par rapport aux années précédentes, même avec un retour à un format plus proche de la distance marathon (44 km au lieu de 48 en 2017), ne nous a pas rendu la tâche forcément plus facile, sur un parcours comportant quelques belles portions techniques et/ou à fort dénivelé (le sentier du Coulobre situé juste après le départ, le « mur périgordin », la montée vers Calès et celle après Mauzac notamment).

 

La pluie, devenue battante en fin de course, a également compliqué les choses cette année, avec un terrain rendu glissant.

J’avais prévenu Fred Vidotto, le directeur de course, lors de mon inscription, que j’avais prévu d’aller au bout, quel que soit le temps (dans les barrière horaires évidemment), puisque c’était mon premier format marathon, et bien c’est le cas, en 6:59:16, hors ravitaillements, 8:02:16 au total, dernier (mais il en faut un), et content d’y être arrivé.

Quelques photos ….

 

J’y retournerais, en coureur ou en bénévole (et pourquoi pas en fermeur officiel), et comme plus on est de fous, plus on rit, vous serez les bienvenus.

Merci aux bénévoles pour les encouragements et leur dévouement malgré les conditions climatiques, merci à l’organisation pour le parcours, les ravitaillements bien fournis en salé et sucré (et la soupe chaude en plus aux ravitaillement solides) et l’énergie que vous dépensez sans compter pour nous préparer cet évènement

Laurent

Catégories : Uncategorized

1 commentaire

Avatar

woep92 · 28 mai 2018 à 1:48

Bravo Laurent / moins de 7H00 !! tout en appréciant le paysage, choisissant le meilleur angle et la bonne lumière entre 2 nuages pour les photos, prendre des notes pour le Blog … / la classe ! de quoi se faire embaucher la prochaine fois (en + de l'organisation…) au syndicat d'initiative. Ça donne vraiment envie d'aller faire du tourisme dans cette belle région. Alors les Orteils, pour l'année prochaine, accompagnez l'ami Laurent sur les sentiers du trail des bastides ! et n'oubliez pas votre filet à papillons 😉
Un bon entraînement pour Millau j'imagine !?… 🙂

Les commentaires sont fermés.